L’équipe

Benoît, c'est par lui que commence l'histoire.

Ingénieur Informatique et Réseaux, Électricien, diplômé en Thermique/Énergétique, Connectique et Électronique. Convaincu que le terrain de jeu dessiné par ses compétences est propice à s'engager dans une révolution des usages en matière de gestion de l'énergie, il fonde NEIS en 2009.

Musicien, technophile, aucune association d'idée ne lui fait peur. Sa vision des projets a toujours un temps d'avance et sa détermination rythme la cadence de travail. S'il distance parfois ses compagnons, c'est pour mieux les voir avancer.

Ceinture noire de Judo, il sait qu' il y a toujours plusieurs angles d'attaque possible pour venir à bout d'un obstacle. Si les valeurs qui soudent NEIS autour de Benoît sont communes avec certaines valeurs du Judo, c'est sans doute parce qu'il a recruté la plupart des membres de son équipe sur un tapis.

La plupart, mais pas sa femme Magali

Magali, Agent fondateur sans économie d'énergie.

Si Benoît est le métronome, cœur battant de cette entreprise, Magali en est la voix, elle donne le "la".
Inspiratrice, directrice, elle est sur tous les fronts, à la recherche de l'excellence.

Issue de l'Ecole Supérieure de Commerce de Bordeaux-Ecole de Management, elle est intransigeante sur le niveau de qualité dans son travail comme dans ses relations. Après avoir ajouté un BBA, International Business et un MBA, Digital Technology Management à son parcours, elle commencera sa carrière chez IBM où elle rencontrera Benoît.

Depuis, elle a créé son propre centre de formation qu'elle dirige depuis 15 ans. Les prestations qu'elle propose sont  principalement portées sur les Relations Humaines et l'Accompagnement au changement.

Par contre, Magali ne fait pas de Judo, tout au plus du Taïso -préparation du corps en japonais- parce qu'elle développe par ailleurs ses activités de Praticien en santé naturelle et Somatothérapeute. C'est à cette occasion qu'elle joue les aiguilleuses de destins, en croisant deux des futures recrues de NEIS... Ce qui vu de loin pouvait ressembler à un entretien de pré-embauche. Pragmatique et dotée d'une finesse d'analyse remarquable, elle sait repérer les bonnes opportunités dans le foisonnement créatif de Benoît.

Elle n'en détient pas moins le sens très féminin de la classe au naturel.

Loïc, chef de chantier en mode "supervision".

Issu du contrôle et de la maintenance des automates, Loïc est précis, consciencieux. Il est  exactement "là où ça se passe".
De l'étude à la mise en service du projet, aucun détail ne lui échappe.
En contact permanent avec les hommes de métier, il a acquis une solide expérience du terrain, dans les empreintes de bottes de Benoît d'abord, puis rapidement légitime en réelle autonomie. Un statut d'expert aujourd'hui reconnu par ses clients.
Source d’énergie naturelle et renouvelable, il est d'un enthousiasme débordant quand Benoît déboule avec un nouveau défi à relever. La question de savoir comment ils vont y arriver vient un peu plus tard... Une fois la solution dessinée, il met tout en œuvre pour que le résultat soit un succès.

Maintenant identifié comme un organe indispensable de l'entreprise, il est devenu lui même un outil de supervision de l'ensemble des projets sur lesquels NEIS intervient.

Comme une évidence, il aborde les différentes phases de son activité comme pour le judo: il y a les entraînements, les compétitions, et les rapports humains qui se nouent en périphérie. Il a un réel avantage sur le tapis où il produit le judo le plus remarquable. Sa spontanéité lui confère parfois au sein de l'équipe le statut de "jeune" talent prometteur...

Mais ne vous fiez pas à ce sourire enfantin qui lui éclaire soudain le visage, son instinct de compétition fait de lui un adversaire redoutable et un professionnel avisé.

Jean, l'art et la manière d'optimiser l'espace-temps.

Intégrateur, il a gravi les échelons rapidement de Responsable logistique à Technicien informatique. Aujourd'hui Assistant Technique et Administratif, sa connaissance des rouages de l'entreprise en fait une pièce maîtresse de l'organisation.

Le contact à la fois souple et efficace, il maintient la communication avec l'ensemble des interlocuteurs de NEIS. Calé derrière son écran-tour-de-contrôle, il répond aux interrogations, techniques ou logistiques, en interne, mais également en délocalisé chez les partenaires de NEIS où sa rigueur est très appréciée. Au milieu du bureau d'étude domotique en perpétuelle effervescence, son plan de travail échappe au courant, îlot de sérénité préservée.

Sa force se retrouve sur le tapis. Jean est celui qui observe l'adversaire et mesure sa zone de confort instantanément avant de faire le premier geste. Lorsqu'il faut agir, il fait preuve d'une incontestable assurance. Il déploie une technique longuement étudiée et parfaitement maîtrisée. Un bon moyen de mettre toutes les chances de son côté.

A moins qu'il ne se trouve un jour face à Loïc.

Baptiste, Basque branché dompteur de robots.

Il a rejoint NEIS en janvier 2017 et sous l’œil attentif de Loïc, il couvre les missions de terrain avec enthousiasme et méthode ajoutant ainsi la branche domotique à son arbre de connaissances.
Issu d'un BTS en Génie Électrotechnique couronné par une expérience en entreprise qui le mène hors de sa zone de confort, il passe des élevages de canards à l'aéronautique dans la mesure où les deux domaines requièrent des usages d'automates élaborés. Il reste sous le charme de l'effet "magique" que peut parfois provoquer la mise en place d'un système d'installation réussi.

Branché, mais jamais loin de ses racines. En basque authentique il est incollable sur la pelote basque, qu'il pratique à mains nues et avec un coéquipier, trouvant l'équilibre dans cette collaboration en binôme. Comme pour ses interventions sur le terrain il sait que la bonne communication entre les intervenants et les compétences de chacun se conjuguent dans l'effort pour atteindre un but commun.

Doté d'un solide appétit... de connaissances, il ne fait peut-être pas de judo, mais il déploie son énergie sur le chantier et applique le savoir faire mûri dans le bureau d'étude sans hésiter à mettre les mains dans le moteur!

Antoine, apprenti sorcier.

Le dernier arrivé chez NEIS - car ici on ne cesse de s'équiper en têtes bien faites- est tombé dans l'informatique alors qu'il n'était déjà plus si petit. D'ailleurs, il n'aurait jamais pensé se retrouver dans le monde du développement informatique au sortir de ses études de compta-Gestion! Mais une fois calé derrière un écran les puces informatiques le démangent...

En bon cartésien, il ne laisse pas l'information sans traitement et décide de se réorienter vers l'informatique et le voilà sur la pente douce du développement et de la programmation. Il occupe chez NEIS son premier poste à ce titre et s'emploi à suivre le rythme et le niveau d’exigence... Prendre le train en marche demande un bon sens de l'équilibre, la multiplicité des projets et la variété des domaines d'exploitation le mettent à l'épreuve et c'est Jean qui lui sert de guide.

Sa botte secrète, c'est la programmation androïd. Pour l'instant, elle n'est pas exploitée dans son champ d'action pour NEIS mais qui sait? Au sein d'une entreprise toujours à l'affût de nouvelles technologies il a sa chance, alors en attendant il peaufine sa technique dans l'ombre et s'emploie à remplir son rôle dans la lumière (et le son) dans la branche informatique du bureau d'études.
Quant au sport qu'il envisage comme un bon moyen de décompresser, sa récente mobilité a momentanément interrompu sa pratique IRL* alors il prend sa revanche en ligne!

*IRL: In real life - Dans la vie réelle.

Le Bureau d'études